introductions d'articles

phrases introductives d'articles de 2018, 2017, 2016, 2015 et 2014.

Vous pouvez vous procurer les Bulletins Annuels des Amis des Monuments Rouennais,
et leurs Tables Analytiques, en téléchargeant et remplissant un bon de commande : Commande Bulletins



Eustache-Hyacinthe Langlois, dessinateur du patrimoine

stJeanREn cette année 2018 où l'on célébrera le Bicentenaire de la Commission départementale des antiquités, ne convenait-il pas d'évoquer celui qui fut un des membres les plus actifs de son temps ? De même qu'il y a trois ans nous avions ravivé le souvenir de Juliette Billard, témoin attachant d'iun Rouen détruit par les bombardements, c'est une redécouverte du même genre que nous proposons en la personne d'Eustache-Hyacinthe Langlois (1777-1837), dessinateur d'un patrmoine lui aussi largement disparu ou modifié …

J.-P.C, H.D

 

Lire la suite...
 
Les travaux en cours sur la Cathédrale
flèchePremière partie :

Consolider la flèche : la flèche a connu deux incendies : l'un en 1514 et l'autre en 1822. Après celui-ci, l'architecte Alavoine propose de la reconstruire en fonte mais les travaux ne sont terminés qu'en 1884. La flèche mesure 151m, le lanternon 18m et le coq 7m …

A.L.

Seconde partie :

couvTraitant des parties hautes du chœur endommagées par la tempête du 26 décembre 1999 : apparaît tout d'abord la diversité des matériaux de couverture utilisés sur la cathédrale: plomb (nef, chapelles des bas-côtés et chapelle de la Vierge), cuivre (transept et chœur) et ardoise (déambulatoire et bas-côtés).…

J.V.

 

Lire la suite...
 
Les monuments du souvenir
Architecture et décor en hommage aux morts normands de la Grande Guerre :

barentinAvec cette année 2018 va s'achever la commémoration, ouverte il y a quatre ans, de ce qui reste pour nous la Grande Guerre, celle où la France sut tenir et, finalement, remporter la victoire. Mais à quel prix ! Les monuments qui, dans chaque commune, égrènent les noms des morts pour la France témoignent de l'ampleur d'une hécatombe dont la pyramide des âges de tout le pays répercutera longtemps l'écho à travers le phénomène des "classes creuses", celles auxquelles manquera, vingt à trente ans plus tard, la descendance d'une génération sacrifiée …

N.-J. C.

Lire la suite...
 
2 figurations de l'Assomption au temps de la Contre-Réforme
De Saint-Vivien de Rouen à Saint Léger de Bourdeny :

stVivienQuand Louis XIII décide en 1638, de consacrer son royaume à Marie, c'est la fête de l'Assomption, le 15 août, qu'il choisit pour en célébrer perpétuellement la mémoire. Il assure du même coup à cette commémoration un avantage décisif. Or en Normandie, on célébrait depuis longtemps, le 8 décembre, la fête de l’Immaculée Conception de Marie préservée du péché originel. En 1266, le franciscain Eudes Rigaud, archevêque de Rouen, la célèbre à Paris avec les étudiants normands de la faculté des Arts. Aucune attestation médiévale à proprement parler de l’expression «Fête aux Normands» n’a été découverte jusqu’ici, mais en 1514, dans son «Defensore de la Conception», le prêtre Pierre Fabri ou Le Fèvre affirme que seuls les Normands la célèbrent. En conséquence écrit-t-il «elle fust appelée la feste aux Normands (ce) qui leur est un tiltre d’honneur» …

L.-R. D.

Lire la suite...
 
Un dessin exceptionnel provenant de la cathédrale de Rouen

tower• Nous avons un moment espéré que cet important dessin revienne en France et à Rouen, son lieu d’origine, mais il est resté Outre-Atlantique, vendu probablement plus de deux millions de dollars !

• Réalisé sur un rouleau de vélin de 3,40m de long et 0,61m de large, c’est le plus grand dessin connu en Europe se rapportant à la période du gothique flamboyant.

• Ce dessin, qui était en vente depuis 2015 à la galerie Sam Fogg de Londres est sorti de France en 2014, sans avoir été déclaré «Trésor national», ce qui a fait grincer quelques dents …

G.P.

Lire la suite...
 
Les anciens greniers à sel de Rouen, rue Saint-Eloi

mgme• Un mur constitué de grosses pierres de taille est bien visible depuis la rue du Général-Giraud, à l’angle de la rue Saint-Eloi. De tout temps, il a été donné comme un vestige des anciens greniers à sel de la Ville de Rouen. Recherches faites, ceci s’avère exact et, dès 1913, les Amis des Monuments Rouennais ont publié dans leur bulletin annuel une étude très complète sur cette construction emblématique de la Ville …

• De plus, cet endroit est aussi connu pour avoir été l’emplacement de la salle de Jeu de Paume dite le «Tripot des Bracques» où Molière vint «roder» ses pièces de théâtre avant de monter à Paris. Une plaque, fixée sur une façade de la rue Saint-Eloi, rappelle ce fait à l’honneur de la Ville …

D.D.

Lire la suite...
 
Architecture contemporaine à Rouen
Patrimoine du futur :

hangar108La Reconstruction a profondément modifié le skyline de la «ville musée». Cette période d’effervescence s’est achevée dans les années 1970 avec les quartiers Est et le plateau Nord, enfin avec la réalisation de l’église Jeanne-d’Arc. Depuis, Rouen s’est «un peu endormie sur ses lauriers».

Il faut attendre 15 ans pour voir apparaître de nouveaux projets d’envergure avec la réhabilitation du couvent des Pénitents en 1993 par Massimiliano Fuksas, le rectorat (1994) par Crochon Brullmann & Associés ou encore l’Espace du Palais (1995) par Pierre Riboulet …

J.V.

Lire la suite...
 
Les AMR font leur entrée sur FaceBook

demeure semainre• Le site FaceBook a été créé par les AMR en janvier 2018 suite à une décision commune de quelques membres et à l’issue d’une commission de sauvegarde, avec bien sûr l’assentiment du Président. Y contribuent activement Danielle Claveau, Guillaume Gohon, Jérémy Vivier et Isabelle Cipan.

• L’idée préexistante à sa création était d’apporter une visibilité autre à l’association, en complément du site Internet géré depuis des années par Jean-Paul Hellot et auquel s’associent désormais quelques membres des AMR (Jérémy Vivier et Isabelle Cipan) et de Connaître-Rouen (Christiane Decaëns) devenus administrateurs …

I.C.

Lire la suite...
 
l'Aître Saint-Maclou, cimetière paroissial et lieu de mémoire
XIIIe et XVIIIe siècles :

inhumationExtérieure à l’enceinte gallo-romaine, la paroisse Saint-Maclou s’étend sur des terrains naguère marécageux – ce qu’atteste encore le nom de la rue Malpalu – assainis une fois réalisée la canalisation du Robec à la fin du Xe siècle. Une dizaine de moulins à céréales, une activité textile stimulée par l’accès facile à la rivière pour les foulons ou teinturiers, la proximité de la Seine et du port, suffisent à expliquer l’extension de Rouen dans ce secteur oriental de la vieille cité …

L.R.D.

 

Lire la suite...
 
danse des morts de Rouen : unique en Europe ?

frontispiceLa danse des morts et le décor macabre font de l’Aître Saint-Maclou de Rouen, depuis bien des décennies, un monument d’intérêt national suivi avec grande attention par les instances supérieures des Monuments historiques. …

La question que nous nous poserons dans cette communication sera de savoir en quoi la danse macabre de Rouen est unique en Europe …

G.P.

 

Lire la suite...
 
l'ancien quartier d'entre Seine et Cathédrale
Projet de restitution virtuelle

caradasPorté par l’association Rouen virtuelle, le projet «Rouen, entre Seine et cathédrale, reconstruction u-chronique d’un quartier disparu», vise à restituer avec les moyens informatiques actuels l’ancien état du quartier situé au sud de la cathédrale.

Ce quartier, incendié en juin 1940 lors de la bataille de France, présente aujourd’hui un visage contemporain qui pourrait faire oublier qu’il s’agit en réalité d’un des quartiers les plus anciens de la ville : à l’intérieur de la première enceinte urbaine1, à proximité immédiate du port et du pont sur la Seine, il était au centre du pouvoir durant la période ducale puisqu’il accueillait la Tour de Rouen, démolie après le rattachement de la Normandie au domaine royal …

J.Ph.G.

 

Lire la suite...
 
inscriptions lacunaires à Saint-Vivien
Proposition d'interprétation :

stJeanBaptisteVitrail de saint Jean-Baptiste : au-dessus des Fonts baptismaux de l’église Saint-Vivien, un vitrail, signé et daté J. Boulanger 1831, est consacré à saint Jean-Baptiste. Dans la partie basse, on peut lire cette inscription dont les deux dernières lignes sont curieusement décalées vers la droite :

L’AN DE NOTRE SEIGNEUR MDCCCLXXXXIII SON EMce Mgr THOMAS CARDINAL
ARCHEVÊQUE DE ROUEN ABBÉ LÉPINAL CURÉ DE St VIVIEN CETTE VERRIÈRE
_________________ A ÉTÉ OFFERTE PAR M. AUGUSTE DUTUIT EN MÉMOIRE DE
____________________ S BAPTISÉ SUR CES FONTS EN MDCCXLV

Une lecture rapide de ce texte pourrait laisser penser que la verrière a été offerte par Auguste Dutuit en souvenir de son baptême, célébré dans cette église en 1745. Or …

C.D., J.P.H.

 

Lire la suite...
 
les intérieurs d'églises à Rouen
aux XVIIe et XVIIIe siècles :

stOuenAucune église rouennaise n’a conservé jusqu’à nos jours sa disposition et son ornementation intérieures des XVIIe et XVIIIe siècles. Au mieux, il s’agira d’une chapelle, comme celle de la Vierge à la cathédrale ou celle des Confessionnaux à Saint-Maclou. Le plus souvent nous n’avons que des vestiges, pas toujours demeurés sur place, du mobilier et du décor, tandis que celles des églises qui ont été conservées ont été trop souvent vidées de ce qu’elles contenaient à l’époque. Hormis celle de Saint-Ouen dans l’ouvrage de Dom Pommeraye en 1662, nous ne disposons d’aucune image nous montrant l’intérieur d’une église rouennaise avant le XIXe siècle et même les plans en sont rares …

O.C.

 

Lire la suite...
 
le château de la Motte redécouvert

motteA la hauteur des numéros 140-156 de la rue de Constantine et à l'angle de la rue Saint-Filleul, un vaste chantier de démolition a fait réapparaître, en arrière-plan, un château de petites dimensions, mais bien proportionné, détonnant quelque peu dans un environnement d'entrepôts et ateliers divers …

J.P.

 

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2